Dryness Mountains


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Diane Woolf] Quiet Victory

Aller en bas 
AuteurMessage
Diane Woolf

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: [Diane Woolf] Quiet Victory   Mer 13 Juin - 23:03

Entraînements de Quiet Victory et de Diane

Fiche Administrative
Bureaux des Professeurs

• Ethologie •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diane Woolf

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: [Diane Woolf] Quiet Victory   Jeu 14 Juin - 11:26

14 Juin 2007 - 20 Juin 2007

Diane et Quiet Victory approchèrent du rond de longe. Après un bon pansage, l'étalon était tonique, il suivit d'un pas plein d'entrain la jeune femme qui veillait bien au respect, elle n'était pas du genre à tolérer un petit écart qui à long terme pouvait se révelé très difficile à "effacer", à corriger. Elle veillait donc sévèrement au grain, le moindre écart de la part de l'étalon serait sanctionné. Mais pour l'instant l'animal se comportait de façon très satisfaisante, malgré sa vivacité naturelle à laquelle il fallait faire attention.

Diane s'arrêta donc devant la porte du rond de longe, qu'elle ouvrit avec un peu de difficulté, elle était pas vraiment légère. Elle appela l'étalon par son nom, et lui qui observait le paysage rentra dans le rond de longe, mais au passage il bouscula Diane. Quel culot ! Elle le fit reculer sur quelques mètres en fronçant les yeux et en agitant la longe. L'animal recula un peu précipitement, mais il se tint tranquille lorsque sa cavalière l'appela une nouvelle fois pour le faire rentrer, ce qu'il fit avec calme. La jeune femme s'approcha de la tête de Vic' et déboucla la longe. Victory comprit très bien et il s'éloigna, explorant le rond avec attention et minutie. Chaque centimètre de sable ou de bois ne pouvait échapper aux naseaux inquisiteurs de l'étalon noir. Puis, rassuré, il s'ébroua et commença à trotter un peu n'importe comment. Mais le trot se transforma en galop, qui se faisait au fur et à mesure trop rapide pour la taille du rond, Quiet risquait de se blesser. Diane lui barra la route, et Victory changea de main en pivotant sur ses postérieurs. La jeune femme tenait à ce qu'il change de main si l'animal voulait jeter son feu.

Cinq minutes après, Victory était toujours en train de se défouler, mais au goût de la cavalière, ça avait assez duré. Elle l'apaisa de "Holàà" traînants. Mais Quiet Victory s'en moquait et il continuait son petit manège. Agacée, Diane siffla. Le silence s'installa dans le rond : Vic' s'était enfin arrêté. Elle le félicita de la voix et lui tendit une friandise. L'étalon noir s'empressa de venir la chopper entre ses lèves douces, piquées de vibrisses grises. La jeune femme lui gratouilla le front. Un sourire éclairait son visage : d'un simple sifflement elle avait réussi à capter l'attention du cheval, mais elle savait qu'elle devrait le travailler longuement. Après l'avoir félicité, la jeune femme l'envoya sur la piste. Victory, encore tonique s'élança au grand trot, complètement sur les épaules. Diane l'apaisa longuement. Puis, l'appelant par son nom, elle se mit légèrement sur la piste, sur le chemin de l'animal et lui donna l'ordre de trotter. Victory pivota sur ses postérieurs et s'élança une nouvelle fois au trot allongé, mais dans l'autre sens.

Diane mit une chambrière sur son chemin et elle l'apaisa. L'étalon commençait à se fatiguer, et il s'arrêta juste devant la mèche de la chambrière, puis il expira très fort dans ses naseaux. Diane s'approcha et le félicita chaleureusement. Elle lui fit faire entre cinq et six fois, afin qu'il retienne. Et c'est ce que fit l'étalon, qui s'arrêtait à chaque fois que sa cavalière lui donnait l'ordre. Diane le récompensa chaleureusement et le laissa souffler. L'étalon ne pouvait s'empêcher de vérifier souvent le rond de longe, histoire de vérifier si aucun intrus n'était venu, mais non, le cheval et la jeune femme étaient toujours seuls.

Après la pause qu'elle avait accordé à l'étalon noir, Diane s'approcha de lui et rattacha la longe à son licol. Elle saisit la chambrière dans son autre main et regarda Vic' en fronçant les sourcils. L'étalon la regarda sans bouger d'un centimètre. Diane secoua d'abord doucement la longe, en se plaçant bien en face de lui. Vic' reporta son poids sur ses postérieurs. Rien que ça suffisait. Diane cessa toute sollicitation et le récompensa.
Une nouvelle fois, elle se mit en face de lui et prit un air sévère. Vic' ne bougeait toujours pas, et la jeune femme re-secoua la longe. L'animal fit un pas en arrière, et il fut chaleureusement récompensé. Puis Diane fit exécuter l'exercice à Quiet, mais sur les côtés. L'étalon répondit bien mieux, et Diane après des caresses et un bonbon lui fit faire une pause. Quelques minutes après elle rappela son attention par son nom suivit d'un sifflement. L'étalon tourna ses oreilles et sa tête vers elle. La jeune irlandaise était aux anges, et elle caressa le cheval sur le front, le chanfrein.

Une idée lui trottait dans la tête, mais elle n'avait jamais osé la mettre à exécution, puis, suivant son instinct, elle décida de le faire. Elle rassura Quiet Victory et lui saisit fermement mais avec douceur un antérieur, qu'elle tira vers l'arrière. L'étalon se défendit, mais Diane le rassura avec chaleur. Elle dut néanmoins s'y reprendre à six fois pour que l'étalon à la robe d'ébène se laisse faire. La jeune femme posa une main sur son garrot et le tira vers elle. L'étalon se releva brusquement et renacla. Il n'avait pas encore bien confiance en cette bipède. Mais la jeune irlandaise ne comptait pas s'arrêter là. Les deux étaient en sueur, mais jamais elle ne cèderait. Elle recommença. La jeune femme saisit son membre, le tira vers l'arrière et tira le garrot du puissant animal vers elle. La fatigue le gagnant, Victory se laissa faire, et quelques secondes après il se retrouva couché. Diane le rassura longuement, le félicitant avec ferveur. Mais Vic' avait encore un peu de retenue, il cherchait à se relever. La jeune femme le caressa, le massa, le rassura. Puis l'étalon noir eut un long soupir et ses yeux se fermèrent. La cavalière étaient aux dessus des nuages, l'étalon noir lui accordait enfin un peu de confiance. Ils restèrent tout deux allongés l'un sur l'autre une éternité. Enfin, Diane se leva et aida Vic' à faire de même. Il s'ébroua, puis elle l'emmena hors du rond, direction les barres d'attache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Diane Woolf] Quiet Victory
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ACNE
» diane Xboxer (evreux 27)
» Cypher's sisters of battle
» Les morts suspectes
» [salon de Mars]*Le jeu en vaut la chandelle...[PV Chiara]*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dryness Mountains :: ( I n s t a l l a t i o n s ) :: Le Rond de Longe-
Sauter vers: